Les parcs nationaux à visiter aux États-Unis

Chaque été, les parcs nationaux américains attirent des millions de visiteurs à la recherche d’une combinaison unique de nature et de températures chaudes. Mais ces voyageurs de la saison chaude manquent l’occasion de découvrir le même paysage avec des foules plus petites et de superbes paysages enneigés. Nous avons donc inclus ici des fabuleux parcs nationaux américains à visiter en hiver.

Parc national de Bryce Canyon, Utah

 Situé le long d’un haut plateau au sommet du Grand Staircase, le parc national de Bryce Canyon possède la plus grande concentration au monde de formations de hoodoos (colonnes de roche irrégulières), ainsi que de fantastiques cieux sombres, des vues infinies et des falaises roses. Bryce Canyon a été désigné parc national grâce au caractère unique des formations rocheuses. Les cheminées de fées se forment lorsque la glace et l’eau de pluie érodent le calcaire tendre qui constitue la formation de Claron. Le parc dépasse 650 m d’altitude et comprend trois zones climatiques différentes : forêt d’épicéas/sapins, forêt de pins ponderosa et forêt de pins/genévriers. La présence de différents habitats offre une grande biodiversité, dont plus de 100 espèces d’oiseaux et plus d’un millier d’espèces végétales. 

Voici une vidéo en anglais présentant ce parc :

Bryce Canyon a une longue histoire géologique de sédimentation et d’érosion. Les couches colorées de roche exposent des fossiles qui révèlent des indices sur la faune et les fleurs de la région il y a jusqu’à 130 millions d’années. Même si vous devrez faire face à un temps assez froid, le parc national de Bryce Canyon en hiver est absolument magnifique ! À 2 400 m, le paysage change radicalement pendant les mois les plus froids, offrant des vues uniques sur les cheminées de fées enneigées et offrant aux amateurs de plein air une opportunité amusante : le ski de fond. 

Parc national Denali, Alaska

Abritant le plus haut sommet d’Amérique du Nord (6 190 m), le parc national Denali offre des paysages spectaculaires toute l’année qui enchantent les grimpeurs, les skieurs, les mushers et les athlètes. Le parc national de Denali a été créé par le congrès en 1917 dans le but de protéger les mouflons de Dall contre la chasse excessive. Au fil des ans, la taille du parc a augmenté et le but a changé. Aujourd’hui, le parc couvre environ 6 millions d’acres, mais très peu de développement humain est autorisé dans la région. Les seuls sentiers du parc sont situés près du chemin du parc et de l’entrée du parc. Cependant, les visiteurs sont autorisés à faire de la randonnée hors piste dans un paysage sauvage. Denali ne comprend qu’une seule entrée de route et une seule route panoramique de 148 km de long qui s’étend d’est en ouest. Les glaciers couvrent un million d’acres du parc national de Denali, soit un sixième de la superficie totale. Bien que la neige puisse commencer en août, dans le parc national de Denali, l’hiver s’installe en octobre. 

À l’arrivée du solstice d’hiver, le parc reçoit moins de cinq heures de lumière du jour, mais c’est la nuit que, si vous êtes assez chanceux, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir les aurores boréales à couper le souffle. De plus, chaque février, il y a un événement d’une semaine nommé Winterfest, qui propose une variété d’activités pour tous les âges, y compris des sculptures sur neige, des sculptures sur glace, des concerts et des feux de camp. 

Sandra N.

J'ai bougé partout en Europe et quelques pays d'Asie et d'Amérique du Sud. Aujourd'hui je suis mère au foyer mais je ne rate pas une occasion avec mon mari et mon petit bout de chou de m'évader en vacances autour du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.