Les meilleures attractions touristiques à Luang Prabang, au Laos

Avec ses nombreux temples et sanctuaires bouddhistes, la ville laotienne du centre-nord de Luang Prabang porte certainement bien son nom, qui se traduit par « l’image bouddhiste royale ». Bien qu’elle ait une population de moins de 60 000 habitants, la ville a beaucoup de voyageurs à offrir. En plus du monastère le plus important du Laos, les visiteurs trouveront plusieurs grands temples (la ville compte 80 temples).

Ils pourront également voir des moines se promener tranquillement dans les rues tôt le matin pour faire l’aumône. Lorsque la nature vous appelle, il y a deux cascades qui offrent une excellente baignade dans le pays. Voici un aperçu des principales attractions touristiques de Luang Prabang.

Chutes de Tad Sae

Les cascades de Tad Sae ne reçoivent pas autant de visiteurs que les autres cascades laotiennes, bien qu’elles soient très populaires auprès des habitants. C’est un peu plus difficile à atteindre, impliquant un tuk tuk jusqu’à la rivière Nam Khan, puis une promenade en bateau de 10 minutes. La principale raison pour laquelle les gens visitent les chutes d’eau en cascade est pour la baignade ; c’est plus agréable que les autres cascades et offre la possibilité de nager avec les éléphants.

Voici une vidéo présentant ces chutes :

Les cascades de Tad Sae, situées à environ 19 km de Luang Prabang, sont mieux visitées pendant la saison des pluies (août à novembre) lorsque l’eau est haute; d’autres fois, les chutes sont inexistantes. Un maillot de bain modeste est recommandé ; les habitants nagent entièrement vêtus.

Cours de cuisine au tamarin

La cuisine laotienne n’est pas aussi connue que les autres cuisines asiatiques. Les cuisiniers qui souhaitent ajouter une nouvelle dimension à leurs repas à leur retour peuvent souhaiter suivre un cours de cuisine au restaurant Tamarind. Les cours de jour commencent par une visite du marché où les étudiants découvrent les ingrédients qui composent la cuisine laotienne. Ensuite, c’est de retour à l’école pour cuisiner des plats en utilisant les techniques traditionnelles laotiennes.

Cela comprend les pilons ou les écrasements avec un mortier et un pilon, et la cuisson sur un feu ouvert. Les plats comprennent le jeow, une sauce à trempette épicée traditionnelle ; Mok Pa, un poisson cuit à la vapeur dans des feuilles de bananier et une salade de viande hachée appelée Laap / Koy.

Centre d’arts traditionnels et d’ethnologie

Comme son nom l’indique, le Centre d’arts traditionnels et d’ethnologie est un bon endroit pour voir des artisans pratiquant les arts traditionnels et en apprendre davantage sur les groupes ethniques vivant au Laos. L’objectif du centre est de célébrer et de préserver le patrimoine des différents groupes ethniques. Étant donné que le Laos compte 80 groupes ethniques, le centre facilite l’apprentissage de leur patrimoine en un seul endroit.

Les visiteurs peuvent assister à des démonstrations sur la fabrication des arts et métiers traditionnels, puis se rendre à la boutique pour acheter des objets artisanaux fabriqués par des groupes ethniques à travers le pays. Ouvert depuis 2007, le centre gagne en popularité auprès des visiteurs.

Sandra N.

J'ai bougé partout en Europe et quelques pays d'Asie et d'Amérique du Sud. Aujourd'hui je suis mère au foyer mais je ne rate pas une occasion avec mon mari et mon petit bout de chou de m'évader en vacances autour du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.