Les lieux hantés à découvrir au Portugal

Certes, il n’est pas Halloween, mais il est toujours important de connaître son histoire. On pense que Halloween tire ses origines des anciennes fêtes celtiques appelées Samhaim, qui marquaient l’arrivée de l’hiver. Pour les Celtes, le début de l’hiver représentait le rapprochement de notre monde et du monde des morts.

À cette époque, la croyance était que les morts retournaient visiter leurs maisons et que cela maudirait à son tour les animaux et les récoltes. Les symboles désormais caractéristiques d’Halloween ont donc été utilisés pour chasser ces mauvais esprits qui, selon de nombreuses personnes témoins de ces phénomènes, continuent à errer dans des endroits qui restent difficiles à déchiffrer. Une énigme. Pour les plus sceptiques, voici quelques-uns de ces endroits.

Château de Notre-Dame de Fatima

Le château, connu localement sous le nom de castelinho, se dresse sur le front de mer qui relie Cascais à Lisbonne et est considéré comme l’un des endroits les plus effrayants du Portugal. La légende raconte que les premiers propriétaires de la maison étaient une famille heureuse qui avait une fille qui aimait jouer dehors. La maison comprend un terrain accidenté sur une falaise d’où la petite fille serait tombée accidentellement en jouant avec une poupée.

Voici une vidéo parlant de ce personnage :

La légende raconte qu’il est parfois possible de voir l’esprit de la jeune fille marcher sur les murs avec sa poupée à la main. En outre, il existe d’innombrables rapports de personnes ayant vu des fenêtres s’ouvrir et se fermer sans raison apparente à des moments où le castelinho était inhabité. Elle est également connue comme la maison du Dr Cebola, en l’honneur de son premier propriétaire, le psychiatre Luís Cebola.

Maison des rochers

La Casa das Pedras ou Maison des Roches appartenait au commandant en chef Manuel de Azevedo Gomes, et à ce jour appartient à la famille. Construit en 1903, il est situé en bord de mer, à Parede, près de Cascais, et est entouré d’une forêt.

On dit que l’on entend les portes et les fenêtres claquer, les lumières s’allumer toutes seules, des pas et même des fantômes. Les archives montrent que le commandant a commandé la maison à l’italien Nicola Bigaglia, au tournant du 19e au 20e siècle. Anciennement appelée Quinta do Moledo, elle abrite un jardin d’hiver et évoque l’imagerie d’un château médiéval. Fernanda Benedita Azevedo Gomes est l’actuelle propriétaire et résidente de la Casa das Pedras. Elle est née et a grandi là-bas, la femme de 91 ans a déclaré qu’elle n’avait aucun souvenir d’épisodes aussi obsédants.

Chalet Biestar, Sintra

La maison des sorcières, comme on l’appelle, est située sur la route de Pena, au milieu des montagnes de Sintra, peut-être à cause de son architecture néogothique rappelant les films d’horreur. Il a servi de décor à une partie du thriller de Roman Polansky « La neuvième porte ».

La légende raconte qu’il existe une société secrète qui se réunit dans le chalet. Il y a aussi des rumeurs sur l’existence d’un livre, prétendument écrit par le diable, qui serait conservé au sous-sol de l’immeuble.

Sandra N.

J'ai bougé partout en Europe et quelques pays d'Asie et d'Amérique du Sud. Aujourd'hui je suis mère au foyer mais je ne rate pas une occasion avec mon mari et mon petit bout de chou de m'évader en vacances autour du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.