Voyager durable : conseils pour voyager et avoir un meilleur impact sur l’environnement

Nous adorons voyager. Mais la triste vérité est que l’industrie du tourisme a favorisé certaines habitudes non durables. Des villes envahies par le tourisme de masse aux problèmes environnementaux importants, notre envie de voyager a un impact sérieux. Pollution de l’air et de l’eau, déplacement des populations locales, répartition injuste des richesses et gentrification. Dans nos tentatives de voir le monde, nous faisons parfois plus de mal que de bien.

Donc, si nous voulons continuer à voyager et à explorer la terre, nous devons commencer à mieux en prendre soin. Mais les voyages durables ne se limitent pas à réduire votre empreinte carbone; il s’agit également de soutenir les communautés locales. Voyager d’une manière qui réduit notre impact environnemental ainsi que notre impact social. Voyager d’une manière qui profite à la culture et à l’économie locales plutôt que de lui nuire. Voyager dans le respect des hommes et de la planète.

Choisir la bonne destination

L’une des premières étapes de la planification d’un voyage consiste à choisir une destination. Vous ne l’avez peut-être pas envisagé, mais c’est là que vous pouvez commencer à faire des choix plus durables. Le voyage n’est pas toujours une question de distance; il s’agit de s’ouvrir à de nouvelles expériences. Vous n’avez pas besoin d’aller loin pour sortir de votre zone de confort. Il y a probablement beaucoup de choses nouvelles et passionnantes à faire près de chez vous. Au lieu de dépenser beaucoup d’argent et de voler à l’autre bout du monde, vous pouvez également vous amuser en voyageant localement.

Voici des conseils en vidéo :

Vous pouvez vous enregistrer dans un hôtel de votre ville natale et avoir un petit séjour, planifier un week-end dans une ville voisine, faire un road trip ou pourquoi pas aller camper quelque part dans votre état ou pays. Nous sommes tellement obsédés par la découverte du monde, alors qu’il y a probablement beaucoup de beaux endroits que vous n’avez pas visités à proximité.

Adopter un mode de transport plus durable

Une fois que vous avez choisi une destination, vous aurez besoin d’un moyen de vous y rendre. À présent, nous sommes tous conscients de l’impact environnemental négatif du vol. C’est pratique et abordable, mais cela coûte énormément à notre planète. L’aviation est responsable de 2 % de toutes les émissions de CO2 dans le monde. Cela peut sembler peu, mais un vol transatlantique aller-retour entre Londres et New York émet environ 986 kg de CO2 par passager. C’est plus que ce que vous pourriez compenser en mangeant végétalien ou en ne conduisant pas votre voiture pendant un an. En fait, c’est plus que ce que le citoyen moyen du Ghana émet en une seule année !

Comparés au kilomètre et au passager, les vols émettent entre 102 et 133 grammes, les trains environ 41 grammes d’émissions de CO2 et les autocars seulement 27 grammes de CO2. Le décollage et l’atterrissage sont les plus émetteurs de CO2, de sorte que les vols long-courriers sont relativement plus propres que les vols courts.

Sandra N.

J'ai bougé partout en Europe et quelques pays d'Asie et d'Amérique du Sud. Aujourd'hui je suis mère au foyer mais je ne rate pas une occasion avec mon mari et mon petit bout de chou de m'évader en vacances autour du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.